In Brexit, Grow internationally

Pour commercer avec le Royaume-Uni, voici la check list établie par les douanes belges.

  1. Demander un numéro EORI
    • Vous devez avoir un numéro EORI pour commercer avec des pays en dehors de l’UE (aussi appelés pays tiers). Ce numéro est basé sur le numéro d’entreprise. Vous trouverez plus de renseignements sur l’obtention de ce numéro via notre page web suivante: AGD&A – EORI.
      Vous pouvez vérifier si votre numéro EORI est actif sur le site suivant: Validation de numéro EORI
  2. Connaissances de la législation et des processus douaniers
    • Si vous réalisez déjà du commerce avec des pays tiers, vous devez, maintenant, appliquer les mêmes règles avec le Royaume-Uni. Vous trouvez les réglementations, droits d’entrée, tarifs sur Access2Markets. Si vous n’avez pas d’expérience en matière d’importations et d’exportations, nous vous conseillons de vous adresser à des sociétés externes qualifiées. Cela peut être, entre autres, un représentant en douane.Pour des volumes plus importants, il est conseillé de prévoir une comptabilité et une solution software incluant un module douane.
  3. Documents douaniers
    • Chaque importation et exportation doit être accompagnée d’un document douanier qui doit être envoyé électroniquement via le système PLDA de la douane belge. Les représentants en douane et les prestataires de services logistiques peuvent réaliser ces formalités pour vous.
  4. Contrôles
    • La douane vérifie si les informations reprises sur les documents douaniers correspondent avec le contenu de votre envoi. Ces contrôles peuvent se baser uniquement sur les documents mais aussi sur des outils tels que le scan. Un certain pourcentage des envois sera soumis à un contrôle physique complet. Lors d’un tel contrôle, vous ou votre représentant, devez pouvoir porter assistance aux services douaniers locaux. Le vérificateur peut par exemple vous demander de sortir, présenter et ouvrir certains paquets de votre envoi.Certaines marchandises, pensez aux produits alimentaires ou au matériel militaire, ne peuvent être importées ou exportées que si la déclaration douanière est accompagnée des autorisations nécessaires. Un container devra de plus être dégazé, pour la sécurité de celui qui présente les marchandises et de la douane.Si des irrégularités sont constatées, par exemple si le type ou la quantité des marchandises diffèrent de celles de la déclaration, votre envoi ne pourra pas être libéré.
  5. Autorisations douanières
    • Les autorisations douanières simplifient le processus, permettant le stockage temporaire de marchandises ou donnant la possibilité de travailler en suspension de droits et de TVA. Vous trouverez via la page Fiches de produits les types d’autorisations concernées ainsi que la façon de les demander.
  6. Demande de garantie
    • Si vous utilisez une autorisation, il y a une forte probabilité que vos marchandises tombent sous un système de suspension de droits. Ceci signifie que les droits et la TVA ne devront pas être payés jusqu’à la clôture du régime. Pour cela, il faut qu’une garantie ou caution soit constituée à la douane, ceci peut se faire sous différentes formes. La plus simple est en cash mais la plus courante est ce nous appelons la garantie globale.

Source : SPF Finances – douanes et accises

News in the Category View all news

La plateforme de valorisation des connaissances de l’UE va co-créer un code de pratique pour l’utilisation intelligente de la propriété intellectuelle

Depuis son lancement en juin 2021, la plateforme de valorisation des connaissances de l’UE ambitionne d’améliorer la mise en application des résultats de la recherche européenne dans la société et l’économie. Aujourd’hui, les experts en propriété intellectuelle, parmi un large ensemble de parties prenantes de la recherche et de l’innovation (R&I), sont invités à exprimer […]

EU and WTO members strike major deal to simplify trade in services

A group of 67 World Trade Organization (WTO) members, including the EU, have today concluded negotiations on a landmark agreement to cut red tape in services trade. The so-called Joint Initiative on Services Domestic Regulation will simplify unnecessarily complicated regulations and ease procedural hurdles faced by SMEs in particular. This agreement will help reduce the costs of global services trade by more than USD 150 billion every year.

DroneDays 2021 B2B & Conferences : the 6th edition is over and these are the first results

Last Friday 26th November, the one-day event took place, providing participants with B2B opportunities and interesting conferences. Here a first stock of the initiative so far

Start typing and press Enter to search