Dans Général, Internationalisation

1. Informez-vous sur les décisions afin de réagir rapidement

Deux dates, plusieurs scénarios possibles : si le Parlement britannique accepte l’accord de retrait, celui-ci est alors prévu le 22 mai ; s’il refuse l’accord, alors les Britanniques ont jusqu’au 12 avril pour communiquer à l’UE leur décision : soit un retrait de l’article 50, soit pas d’accord, soit l’organisation d’un nouveau referendum, soit un rapport de la date de sortie mais justifiée auprès de l’UE par des éléments substantiels sur le futur des relations avec l’UE souhaitées par les Britanniques. Anticipez en analysant l’impact dans le cas du pire scénario, c’est-à-dire l’absence d’accord.

2. Lisez les notes techniques de la Commission européenne

70 publications, relatives à des secteurs ou à des thématiques spécifiques peuvent être consultées en ligne

3. Faites le Scan Impact Brexit

Grâce à cet outil en ligne, vous pouvez, à partir d’un questionnaire détaillé, obtenir une analyse sur mesure  de l’impact du Brexit et évaluer les conséquences d’un Brexit ‘no deal’ afin de réduire cet impact sur votre activité.

4. Vérifiez votre rôle en tant qu’opérateur économique

Si vous êtes distributeur de produits en provenance de Grande-Bretagne, vous allez devenir importateur. Vous aurez donc des responsabilités supplémentaires : notamment avoir une déclaration de conformité et indiquer une adresse sur les produits.

5. Vérifiez si vous avez des produits certifiés par des organismes en Grande Bretagne

Les organismes notifiés du Royaume-Uni vont perdre leur statut par rapport à la législation harmonisée européenne.

6. Analysez votre processus de production

Vérifiez votre chaîne de production de A à Z. Est-ce que vos produits, des composants de vos produits, des matières premières proviennent de Grande-Bretagne ?

7. Vérifiez et sécurisez vos contrats avec des sociétés anglaises

Que ce soit à l’export ou à l’import.

8. Demandez un numéro EORI aux douanes

Et informez-vous sur les règles d’origine des biens que vous produisez ou commercialisez. Des formalités douanières sont probables à terme.

9. Anticipez les délais et les coûts pour le transport des marchandises vers ou en provenance de la Grande-Bretagne

Réaliser les formalités prend du temps et demande des moyens. Les contrôles prennent du temps. Les sociétés qui n’ont pas de relations commerciales en dehors de l’UE devront s’informer et former leur personnel aux formalités douanières.

10. Adaptez votre logiciel

 

Actualités dans la catégorie Voir toutes les actualités

Looking for support to further develop your business abroad? Here are the 2017-2018’s results of our support

Willing to benefit from a 3-fold support from the Internationalisation & Innovation BU c/o hub.brussels? For 2019, is not too late! And in the meantime, have a look at 2017-2018 results!

Call for Tender on EGNOS R&D under H2020 has been published

The European Geostationary Navigation Overlay System (EGNOS), the first pan-European satellite navtion system has published a Call for Tender on Service for Payment and Liability Critical Applications on Road Sector.

Avez-vous déjà votre numéro Rex ?

Pour les « exportateurs enregistrés », il est désormais plus facile de commercer avec un certain nombre de pays dont l’Inde, le Pakistan, le Congo, ou encore le Canada et le Japon – et demain le Vietnam ou Singapour. Moyennant leur enregistrement dans le système Rex, ils peuvent émettre leurs propres attestations d’origine. Entré en vigueur en […]

Start typing and press Enter to search